A.N.T.

Association Nationale des Turfistes

Association Loi 1901 - J.O du 13 mars 1996

Mars 2016   
Lettre aux adhérents
n° 45
7.55 MB
Lettre_45.doc
Avril 2016
Lettre aux adhérents n° 46
36 KB
Lettre_46.doc
Mars 2014
Lettre aux adhérents
n°41
2.03 MB
ANT_Lettre_adherents_Mars_2014_n_41.pdf
Février 2015
Lettre 
aux adhérents 
n° 43
2.27 MB
Lettre_43.pdf
Mai 2015
Lettre 
aux adhérents
n° 44
1.04 MB
Lettre_44.pdf
Mai 2014 
Lettre aux adhérents
 n°42
440 KB
ANT_Lettre_adherents_Mai_2014_n_42.pdf

             L'ACTUALITE

           DES COURSES 

 

         VUE PAR L'A.N.T.

Mai 2016
Lettre aux adhérents n° 47
849 KB
Lettre_47.doc
Septembre 2016
Lettre aux 
Adhérents 
n° 49
2.47 MB
Lettre_49_PDF.pdf
Lettre 48
1.48 MB
Lettre_48.doc
Janvier 2017
Lettre aux Adhérents n° 51
4.85 MB
Lettre_51_pdf.pdf
Novembre 2016 
Lettre aux 
Adhérents 
n° 50
1.7 MB
Lettre_50_pdf.pdf
Mai 2017
Lettre aux
Adhérents 
n° 53
3.52 MB
Lettre_53_pdf.pdf
Septembre 2017
Lettre aux Adhérents n° 55
1.24 MB
Lettre_55_pdf.pdf
Mars 2017
Lettre aux 
Adhérents
n° 52
3.35 MB
Lettre_52_pdf.pdf
Juillet 2017
Lettre aux Adhérents n° 54
1.11 MB
Lettre_54_pdf.pdf

 Mai 2016

Lettre aux

adhérents

   n° 47

Juillet 2016  Lettre aux

 adhérents 

     n° 48

  Mai 2017

Lettre aux

Adhérents

   n° 53

Lettre 58 pdf
2.42 MB
Lettre_58_pdf.pdf
Lettre 57 pdf
1.7 MB
Lettre_57_pdf.pdf
Novembre 2017 Lettre aux Adhérents n° 56
526 KB
Lettre_56_pdf.pdf
Lettre 61 pdf
1.83 MB
Lettre_61_pdf.pdf
Lettre 60 pdf
1.98 MB
Lettre_60_pdf.pdf
Lettre 59 pdf
3.02 MB
Lettre_59_pdf.pdf

    Mars 2018

   Lettre aux         Adhérents

        n° 58

     Mai 2018

    Lettre aux          Adhérents

       n° 59

     Juillet 2018

    Lettre aux          Adhérents

       n° 60

Janvier 2018

Lettre aux Adhérents

n° 57

Septembre 2018

Lettre aux Adhérents

 n° 61

Hippodrome de VINCENNES : navettes par bus et baisse de fréquentation

01/05/2012

Les turfistes ont toujours eu le sentiment d’être bien compris par le Cheval Français : ils apprécient l’accueil, la carte VIP, le salon courses,  les animations, et ils appréciaient les navettes par car. Aussi n’ont-ils pas compris les raisons pour lesquelles les navettes par car ont été supprimées. Ce service organisé depuis de très nombreuses années par M Gérard Wedeux et son équipe était performante, apprécié et donnait entière satisfaction. Dès que le RER arrivait à Joinville, les turfistes montaient dans le car qui les attendait et partait en direction de l’hippodrome. Il n’y avait pratiquement pas de temps d’attente et deux cars en semaine et plus le dimanche étaient à leur disposition. Après les courses, et en nocturne, tout se passait bien également.

 

La mise en place de bus-navettes a été très mal ressentie pendant les deux mois de cafouillage. Avec 20 minutes d’attente en semaine, certains turfistes mécontents ont fait le parcours à pied, d’autres ont attendu le bus mais sont arrivés après le Quinté+, et d’autres très mécontents ont décidé de retourner chez eux sans assister aux courses. Pour le retour et les nocturnes ce service a été défaillant.

Le Cheval Français, toujours à l’écoute des turfistes a amélioré ce service sur le temps d’attente, 15 minutes en semaine, et 10 minutes le dimanche et avec un tableau des horaires, ce qui était indispensable

Mais les turfistes nous ont fait remarqué plusieurs points :

- le temps d’attente en semaine de 15 minutes est jugé trop long et on est passé de 2 cars à un seul bus ;

- au retour, après la dernière course, le bus est bondé, et pour ne pas attendre la prochaine navette 15 minutes, une habitude a été prise par les turfistes de quitter l’hippodrome après la 6ème ou 7ème course. Ce n’est pas satisfaisant pour les courses, et un grand hall et des tribunes vides c’est un spectacle désolant

- qu’il n’y a plus de sécurité de trouver un bus à la dernière course. Exemple : le lundi 7 novembre, à la suite des grèves du personnel de piste, les 8ème et9 ème courses se sont courues à 18 H36 et 19 H 05 et aucune navette bus n’avait été prévue

- les turfistes se méfient du droit de retrait des chauffeurs de bus

- qu’avec un horaire fixe, le bus part parfois à vide, parfois bondé .

La perte de fréquentation peut être estimée à plus de 20% pour ceux qui utilisent ce moyen de transport. NB Les réunions tuilées à 12 H 10, les jours où sont organisées 2 réunions dans la région parisienne (Vincennes et Saint-Cloud par exemple) sont également un facteur de désertification des hippodromes

Il n’existe plus qu’une seule navette par car avec un seul aller Château de Vincennes –hippodrome et un seul retour après les courses : hippodrome – Château de Vincennes. Le chauffeur ne part qu’après paiement de la dernière course. Ce service fiable est très apprécié, il doit être préservé.

Nous souhaitons que le Prix d’Amérique soit la plus belle réunion du meeting et la plus réussie, aussi il nous parait souhaitable que les navettes par bus et les navettes par car soient renforcées.

Max Popiacki

Journée des Turfistes 2012 à Vincennes