A.N.T.

Association Nationale des Turfistes

Association Loi 1901 - J.O du 13 mars 1996

L'actualité des courses

vue par l'A.N.T.

Lettre aux adhérents 

Retrouver ci-dessous la lettre aux adhérents rédigée par les membres du bureau de l'A.N.T.

2015

2014

Mai 2014 - Lettre aux adhérents
 n°42
440 ko
ANT_Lettre_adherents_Mai_2014_n_42.pdf
Février 2015 Lettre aux adhérents n°43
2,3 Mo
Lettre_43.pdf
Mars 2014 - Lettre aux adhérents
n°41
2 Mo
ANT_Lettre_adherents_Mars_2014_n_41.pdf
Mai 2015 Lettre aux adhérents n°44
1 Mo
Lettre_44.pdf

2016

Novembre 2016 Lettre aux adhérents 
n°50
1,7 Mo
Lettre_50_pdf.pdf
Mai 2016 Lettre au adhérents n°47
790 ko
Lettre_47.pdf
Septembre 2016 Lettre aux 
adhérents n°49
2,5 Mo
Lettre_49_PDF.pdf
Mars 2016 Lettre au adhérents n°45
7,6 Mo
Lettre_45.pdf
Avril 2016 Lettre au adhérents n°46
110 ko
Lettre_46.pdf
Juillet 2016 Lettre au adhérents n°48
1,4 Mo
Lettre_48.pdf

2017

Mai 2017 Lettre aux adhérents n°53
3,5 Mo
Lettre_53_pdf.pdf
Juillet 2017 Lettre aux adhérents n°54
1,1 Mo
Lettre_54_pdf.pdf
Septembre 2017 Lettre aux adhérents n°55
1,2 Mo
Lettre_55_pdf.pdf
Mars 2017 Lettre aux adhérents n°52
3,4 Mo
Lettre_52_pdf.pdf
Janvier 2017 Lettre aux adhérents n°51
4,8 Mo
Lettre_51_pdf.pdf
Novembre 2017 Lettre aux adhérents n°56
530 ko
Lettre_56_pdf.pdf

2018

Septembre 2018 Lettre aux adhérents n°61
1,8 Mo
Lettre_61_pdf.pdf
Novembre 2018 Lettre aux adhérents n°62
1,5 Mo
Lettre_62_format_pdf.pdf
Juillet 2018 Lettre aux adhérents n°60
2 Mo
Lettre_60_pdf.pdf
Mars 2018 Lettre aux adhérents n°58
2,4 Mo
Lettre_58_pdf.pdf
Mai 2018 Lettre aux adhérents n°59
3 Mo
Lettre_59_pdf.pdf
Janvier 2018 Lettre aux adhérents n°57
1,7 Mo
Lettre_57_pdf.pdf

2019

Septembre 2019 Lettre aux adhérents n°67
3,8 Mo
Lettre_67_pdf_2.pdf
Novembre 2019 Lettre aux adhérents n°68
1,7 Mo
Lettre_68_PDF.pdf
Janvier 2019 Lettre aux adhérents n°63
1,6 Mo
Lettre_63_version_pdf.pdf
Mars 2019 Lettre aux adhérents n°64
1,4 Mo
Lettre_64_pdf.pdf
Mai 2019 Lettre aux adhérents n°65
1,2 Mo
Lettre_65_format_pdf.pdf
Juillet 2019 Lettre aux adhérents n°66
1,8 Mo
Lettre_66_pdf.pdf

2020

Mai 2020 Lettre aux adhérents n°71
1,3 Mo
Lettre-71.pdf
Mars 2020 Lettre aux adhérents n°70
1,7 Mo
Lettre_70_pdf.pdf
Janvier 2020 Lettre aux adhérents n°69
1,9 Mo
Lettre_69_PDF.pdf
Juillet 2020 Lettre aux adhérents n°72
1,2 Mo
Lettre-72.pdf
Septembre 2020 Lettre aux adhérents n°73
1,4 Mo
Lettre-73-pdf.pdf

3,5 Mo
Lettre-74.pdf

2021

Avril 2021 Lettre aux adhérents n°76
1,2 Mo
ANT-Lettre-76.pdf
Février 2021 Lettre aux adhérents n°75
900 ko
ANT-lettre-75-.pdf
Juillet 2021 Lettre aux adhérents n°77
1,6 Mo
ANT-Lettre-n-77-.pdf
1 2 3 4 5 6 7 8

AFFAIRE NIVARD, AFFAIRE ABRIVARD : IL FAUT RESPECTER LES TURFISTES, QUI FONT VIVRE LES COURSES

05/05/2016

 Franck Nivard a privé de sa présence les turfistes qui auraient bien aimé l'applaudir, et Léo Abrivard a fait perdre leur argent à tous les parieurs qui avaient joué son cheval. L'entourage de ces deux professionnels est tout autant responsable de ces comportements regrettables : c'est à l'entourage, aussi, de mieux encadrer ces professionnels très sollicités et de veiller à ce que les parieurs, qui font vivre les courses, soient mieux respectés.

CAMPAGNE D'ADHÉSION POUR 2016

27/03/2016

LE NOUVEAU BUREAU DE L'ANT

27/03/2016

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ANT SAMEDI 26 MARS

13/03/2016

PMU : LE DÉTAIL DE LA HAUSSE DES PRÉLÈVEMENTS

04/03/2016

PMU : LES BÉNÉFICES SONT EN HAUSSE, MAIS C'EST AU DÉTRIMENT DES PARIEURS !

16/02/2016

LA JOURNÉE DES TURFISTES A VINCENNES !

16/01/2016

      De nombreux succès ont ponctué notre travail, comme la baisse du prélèvement sur les jeux simples en 2001, l'obligation de déclarer le déferrage au trot, ou encore, l'année dernière, l'extension au week-end de la gratuité de l'entrée en semaine sur tous les champs de courses de France Galop pour les porteurs de la carte PMU. 
N'hésitez pas à venir nous rendre visite sur notre stand à Vincennes si vous êtes disponible, sinon venez vous exprimer sur notre page Facebook. A bientôt !

CHANGEMENT D'ADRESSE POUR L'ANT

02/01/2016

REVOIR LES VIDÉOS DES COURSES : GRATUIT AU TROT, PAYANT AU GALOP

13/12/2015

En effet, il y a quelques mois, Equidia a modifié la donne en matière d’abonnement, suscitant le désappointement de nombreux turfistes : même si l’on ne veut revoir qu’une seule course, on est obligé, désormais, de souscrire à un abonnement… d’un mois (9,99 euros) ! La Société du Cheval Français vient donc de se démarquer une fois de plus de France Galop en proposant désormais la gratuité aux turfistes intéressés. Nous disons : bravo ! En revanche, le système payant est maintenu au galop.

Ainsi, vous pouvez revoir, par exemple, toutes les belles épreuves du week-end à Vincennes, mais vous pouvez aussi sélectionner une course plus ancienne selon votre choix, par exemple le Prix de Blois, couru le 10 décembre à Vincennes, et revoir à loisir comment, dans le dernier tournant, Orione Degli Dei coupe la route à Rocky Winner et provoque sa faute et sa disqualification, tout en étant maintenu vainqueur…

PRIX DE BLOIS : UNE DÉCISION INCOHÉRENTE DES COMMISSAIRES

13/12/2015

Face à cet incident, les commissaires ont interdit au jockey du vainqueur, Roberto Andreghetti, « de monter dans toutes les courses du lundi 21 au jeudi 24 décembre pour s’être déporté vers la corde pendant le parcours, gênant le cheval Rocky Winner, qui a commis une faute d’allures et a été disqualifié ». Cette décision est incohérente et injuste. Incohérente pour les parieurs, car, si Orione Degli Dei a empêché Rocky Winner d’obtenir un meilleur classement, comme l’atteste la décision de suspendre son jockey, le cheval aussi doit être sanctionné, comme cela se fait toujours au galop en pareil cas de figure. Injuste pour l’entourage de Rocky Winner et des autres  chevaux devancés par Orione Degli Dei, puisque celui-ci garde le bénéfice de la victoire après avoir occasionné directement la perte du favori.

L’Association Nationale des Turfistes demande que la Société du Cheval Français revoie son règlement et l’aligne sur la jurisprudence suivie au galop en cas de « gêne déterminante », pour une meilleure cohérence vis-à-vis des parieurs.

ELECTIONS : LES QUATRE QUESTIONS DE L'ANT AUX CANDIDATS

17/11/2015

PRIX LA HAYE JOUSSELIN : LES 18 COUPS DE CRAVACHE QUI POSENT PROBLEME...

11/11/2015

 

    Le premier est d'ordre éthique. A l'heure où certains demandent l'interdiction pure et simple de l'usage de la cravache, voir cravacher un cheval à 18 reprises dans la phase finale d'un grand prix d'obstacle déjà en soi extrêmement fatigant ne constitue pas une bonne publicité pour les courses vis-à-vis des millions de personnes qui aiment les chevaux. Ensuite du point de vue de la légitimité du résultat. Si les commissaires estiment que le jockey a gravement enfreint le règlement au point de lui interdire de monter pendant 12 jours, ne serait-il pas juste que le cheval soit déclassé ? Car si MILORD THOMAS a gagné grâce à ces 18 coups de cravache (on voit très bien que c'est parce qu'il est plus cravaché que ses deux concurrents qu'il reprend la tête à la fin, gagnant seulement d'une encolure), n'est-ce pas injuste pour les deux chevaux qui le suivent, et dont les jockeys ont respecté le règlement ? Si c'est Jacques Ricou qui respecte le règlement et les deux autres jockeys qui ne le respectent pas, l'arrivée n'est sans doute pas la même... Que doivent penser les parieurs qui ont commis l'erreur de miser sur des chevaux dont les jockeys ont respecté le règlement ? N'y a-t-il pas une faille dans la réglementation actuelle ? Si le jockey a, en enfreignant le règlement, empêché les deux chevaux suivants d'obtenir un meilleur classement, son cheval ne doit-il pas être rétrogradé comme on le fait dans les autres cas de gêne habituels ?

L'ENQUETE SUR LES "CHEVAUX QUI FONT LE TOUR" : L'ANT DEMANDE LA PUBLICATION DES RESULTATS.

29/10/2015

L'ENQUETE SUR LES "CHEVAUX QUI FONT LE TOUR" : L'ANT DEMANDE LA PUBLICATION DES RESULTATS.

Paris-Turf nous a signalé hier qu'"au colloque de l'Arjel, le Commissaire divisionnaire chef du service central de courses et jeux, Philippe Ménard, a indiqué que des enquêtes étaient en cours sur des chevaux ayant récemment fait le tour".
A l'heure où les enjeux hippiques sont en baisse, où le public déserte les champs de courses et où, paradoxalement, la question de la régularité des courses est totalement absente des débats officiels de la campagne électorale à France Galop et au Trot, l'Association Nationale des Turfistes demande que toute la lumière soit faite sur les chevaux et les professionnels incriminés et que les résultats de ces enquêtes soient publiés, au lieu d'être passés sous silence comme c'est régulièrement le cas en pareille circonstance. 
Ce n'est qu'en renforçant leur régularité que les courses pourront prétendre retrouver du crédit auprès du public. Les représentants des turfistes doivent pouvoir siéger au Comité du galop et au Comité du Trot pour faire entendre la voix de ceux qui, ne l''oublions pas, financent toute la filière hippique.

HIPPODROMES : ON FERME ?

29/10/2015

ECRANS GEANTS : LE PLEBISCITE DES TURFISTES

19/10/2015