A.N.T.

Association Nationale des Turfistes

Association Loi 1901 - J.O du 13 mars 1996

L'actualité des courses

vue par l'A.N.T.

Lettre aux adhérents 

Retrouver ci-dessous la lettre aux adhérents rédigée par les membres du bureau de l'A.N.T.

2015

2014

Mai 2014 - Lettre aux adhérents
 n°42
440 ko
ANT_Lettre_adherents_Mai_2014_n_42.pdf
Février 2015 Lettre aux adhérents n°43
2,3 Mo
Lettre_43.pdf
Mars 2014 - Lettre aux adhérents
n°41
2 Mo
ANT_Lettre_adherents_Mars_2014_n_41.pdf
Mai 2015 Lettre aux adhérents n°44
1 Mo
Lettre_44.pdf

2016

Novembre 2016 Lettre aux adhérents 
n°50
1,7 Mo
Lettre_50_pdf.pdf
Mai 2016 Lettre au adhérents n°47
790 ko
Lettre_47.pdf
Septembre 2016 Lettre aux 
adhérents n°49
2,5 Mo
Lettre_49_PDF.pdf
Mars 2016 Lettre au adhérents n°45
7,6 Mo
Lettre_45.pdf
Avril 2016 Lettre au adhérents n°46
110 ko
Lettre_46.pdf
Juillet 2016 Lettre au adhérents n°48
1,4 Mo
Lettre_48.pdf

2017

Mai 2017 Lettre aux adhérents n°53
3,5 Mo
Lettre_53_pdf.pdf
Juillet 2017 Lettre aux adhérents n°54
1,1 Mo
Lettre_54_pdf.pdf
Septembre 2017 Lettre aux adhérents n°55
1,2 Mo
Lettre_55_pdf.pdf
Mars 2017 Lettre aux adhérents n°52
3,4 Mo
Lettre_52_pdf.pdf
Janvier 2017 Lettre aux adhérents n°51
4,8 Mo
Lettre_51_pdf.pdf
Novembre 2017 Lettre aux adhérents n°56
530 ko
Lettre_56_pdf.pdf

2018

Septembre 2018 Lettre aux adhérents n°61
1,8 Mo
Lettre_61_pdf.pdf
Novembre 2018 Lettre aux adhérents n°62
1,5 Mo
Lettre_62_format_pdf.pdf
Juillet 2018 Lettre aux adhérents n°60
2 Mo
Lettre_60_pdf.pdf
Mars 2018 Lettre aux adhérents n°58
2,4 Mo
Lettre_58_pdf.pdf
Mai 2018 Lettre aux adhérents n°59
3 Mo
Lettre_59_pdf.pdf
Janvier 2018 Lettre aux adhérents n°57
1,7 Mo
Lettre_57_pdf.pdf

2019

Septembre 2019 Lettre aux adhérents n°67
3,8 Mo
Lettre_67_pdf_2.pdf
Novembre 2019 Lettre aux adhérents n°68
1,7 Mo
Lettre_68_PDF.pdf
Janvier 2019 Lettre aux adhérents n°63
1,6 Mo
Lettre_63_version_pdf.pdf
Mars 2019 Lettre aux adhérents n°64
1,4 Mo
Lettre_64_pdf.pdf
Mai 2019 Lettre aux adhérents n°65
1,2 Mo
Lettre_65_format_pdf.pdf
Juillet 2019 Lettre aux adhérents n°66
1,8 Mo
Lettre_66_pdf.pdf

2020

Mai 2020 Lettre aux adhérents n°71
1,3 Mo
Lettre-71.pdf
Mars 2020 Lettre aux adhérents n°70
1,7 Mo
Lettre_70_pdf.pdf
Janvier 2020 Lettre aux adhérents n°69
1,9 Mo
Lettre_69_PDF.pdf
Juillet 2020 Lettre aux adhérents n°72
1,2 Mo
Lettre-72.pdf
Septembre 2020 Lettre aux adhérents n°73
1,4 Mo
Lettre-73-pdf.pdf

3,5 Mo
Lettre-74.pdf

2021

Avril 2021 Lettre aux adhérents n°76
1,2 Mo
ANT-Lettre-76.pdf
Février 2021 Lettre aux adhérents n°75
900 ko
ANT-lettre-75-.pdf
Juillet 2021 Lettre aux adhérents n°77
1,6 Mo
ANT-Lettre-n-77-.pdf
1 2 3 4 5 6 7 8

Le point sur les entrées gratuites

02/07/2015

Depuis le mois de mars, à la demande de l'ANT, la possession de la carte PMU assure à ses porteurs l'entrée gratuite tous les jours de la semaine sur les hippodromes de France Galop (à l'exception de deux réunions, celle du Prix de Diane et celle de l'Arc).

Lors d'une récente réunion de travail avec le directeur de la communication de France Galop, le 30 juin, il nous a été précisé que cette carte connaissait un succès grandissant, permettant souvent à 10 à 15 % du public d'entrer gratuitement sur les hippodromes.

Nous avons demandé, au nom des turfistes de province, l'extension de cette mesure à tous les hippodromes de France, pour récompenser, partout, les parieurs les plus fidèles. Nous attendons la réponse.

N.B. Rappelons, par ailleurs, que l'entrée est redevenue gratuite également pour les jeunes de 12 à 18 ans tout autant que pour les enfants jusqu'à 12 ans. Là encore, il s'agissait d'une revendication de l'ANT, et France Galop a modifié sa réglementation dans le bon sens.

Femmes jockeys : la question du mois

15/06/2015

     L'Association Nationale des Turfistes a signé récemment dans Paris-Turf (jeudi 11 juin) un "POINT DE VUE" intitulé : Prix de Diane : où sont les femmes ?". Partant du constat selon lequel plus de deux élèves sur trois qui entrent dans les écoles d'apprentis jockeys sont des filles, il y est proposé deux mesures :

1   la multiplication du nombre de courses réservées aux femmes jockeys ;

2   l'attribution d'une décharge aux femmes jockeys par rapport aux hommes, comme Guillaume Macaire et Christiane Head l'ont proposé dans Paris-Turf.

     Participez à ce débat en adressant votre avis à associationturfistes@yahoo.fr.

L'émission qui fait mal

13/06/2015

Bien sûr, cette émission n'apprend pas grand-chose aux gens qui connaissent bien les courses. La course truquée de Mons, les chevaux des Maktoum dopés en Angleterre, l'inutilité complète du service des courses de la police judiciaire, tout cela nous le savons bien. Mais tout le monde ne le sait pas, et le grand public a le droit de le savoir. Et puis, c'est déjà un mérite pour une émission de ce genre de ne contenir aucune erreur.

   Notre président Eric Hintermann a participé à ce reportage, comme c'était indiqué sur notre site internet le 18 janvier : c'était à l'occasion de la "Journée des Turfistes" organisée à Vincennes le 11 janvier. On voit notre président qui explique à la journaliste la "course truquée de Mons", images à l'appui. On voit, après, comment M. de Bellaigue essaie de noyer le poisson quand la journaliste le pousse dans ses retranchements.

   Il y a quelques très bons moments. Par exemple, quand M. Delègue refuse de répondre à la journaliste à l'entrée de France Galop. Ou quand le célèbre cavalier Pierre Durand dit que cela peut être très dangereux de dénoncer les conflits d'intérêt assumés par les Maktoum dans les sports équestres.

   Il y a même un moment remarquable : c'est quand Caroline Bennarosh interroge Jean-Marie Pitavy. Les plus jeunes ne le connaissent pas, mais les anciens se rappellent que c'est lui qui était le vétérinaire des "Wildenstein" à l'époque où leurs chevaux gagnaient toutes les plus grandes épreuves dans le monde entier (France, Grande-Bretagne, Etats-Unis). Puis, le docteur Pitavy avait disparu. Aujourd'hui retiré, il explique très précisément quelle a été l'évolution du dopage, et désigne les produits à la mode aujourd'hui : le TB 500 et ses homologues. La journaliste va alors demander au docteur Bonnaire, le directeur du laboratoire des courses, si on retrouve ce produit interdit, et ce dernier nous explique que c'est un produit qui s'élimine très vite, et qu'il faudrait donc multiplier les contrôles à l'entraînement si on voulait être efficace. Voilà une "investigation" passionnante...

   Que peut-on reprocher à cette émission ? De ne voir que les mauvais côtés des courses ? Mais il faudrait que les sociétés de courses acceptent de faire le ménage pour que les émissions des chaînes généralistes sur les courses donnent une image moins négative des courses. Voilà 19 ans que nous dénonçons, numéro après numéro, réunion après réunion, rencontre après rencontre, les irrégularités des courses, qu'il s'agisse du galop ou du trot. Mais rien ne change.

   En conclusion, on peut  se féliciter d'avoir vu une émission qui aborde et traite des sujets importants sans aucune erreur, sans aucune manipulation, sans aucune agressivité, sans aucune insulte, et dans le respect de chacun. Bravo !

La "Lettre" 44 est parue

06/06/2015

Des écrans dans les tribunes à Maisons-Laffitte !

01/06/2015

Voilà une idée particulièrement bienvenue sur un hippodrome sur lequel on se plaint régulièrement de ne pas bien voir les courses en ligne droite. L'Association Nationale des Turfistes se réjouit de cette mesure et demande qu'elle soit étendue le plus vite possible aux espaces publics, car elle est réservée à l'enceinte professionnelle pour l'instant, et les turfistes ne peuvent pas en profiter.

Vincent Martens : la question qui fâche !

24/05/2015

Vincent Martens vient d'être sanctionné pour dopage pour la troisième fois en trois ans. Après l’acide tiaprofénique retrouvé dans l’organisme de Roméo des Ormeaux le 19 juin 2012, et le kétoprofène retrouvé dans l’organisme de New Way le 29 septembre 2014, c’est de la strychnine qui a été retrouvée dans l’organisme de Bianca Nostra le 30 janvier 2015 (à Cagnes-sur-Mer). Du coup, Vincent Martens écope d’une amende 8000 euros, mais surtout d’une interdiction d’entraîner de trois mois (sources : Paris-Turf et Le Veinard du 23 mai 2015).

Question qui fâche ? : Vincent Martens va-t-il demander conseil à Jean-Philippe Dubois et à Pierre Levesque pour savoir comment il doit se débrouiller pour trouver un homme de paille pour éviter l’interdiction à vie ?...

Les parieurs privés de paris à Auteuil !

19/05/2015

En effet, pour protester contre les propositions qui leur sont faites actuellement dans le cadre de la disparition programmée des guichets traditionnels, les guichetiers ont décidé dans la matinée de faire grève, et les bornes de paris mises en place n'offraient absolument pas les mêmes facilités que les guichets. L'ANT s'élève contre la gestion imprévoyante de cette situation calamiteuse et la mauvaise communication assumée par France Galop en la circonstance. Une fois de plus les turfistes ont été les otages d'un conflit social, et l'on comprend leur mécontentement au vu des tarifs d'entrée. Enfin, au-delà du manque à gagner bien regrettable pour la société mère, c'est une image désastreuse du monde des courses qui ressort de cet épisode navrant. A noter que sur Equidia Jean-Paul Gallorini a tenu à relayer la colère légitime des parieurs.

ECRANS GEANTS

12/05/2015

 

71 JOURNÉES DE COURSES
BÉNÉFICIENT D’ÉCRANS
GÉANTS EN 2015
Afin d’améliorer le confort des spectateurs et des parieurs
sur ses hippodromes, France Galop étend le déploiement de
ses écrans géants sur sept dates en 2015 : Auteuil, le vendredi
3 avril 2015, mais aussi Longchamp, les 30 mai, 4 juillet
et 19 septembre, ainsi que Maisons-Laffitte, le 31
octobre. Au total, ce sont 71 journées de courses qui bénéficient
d’écrans géants en 2015 sur les hippodromes de
France Galop.
Jour de Galop
4 avril 2015

"71 JOURNEES DE COURSES BENEFICIENT D'ECRANS GEANTS EN 2015


Afin d'améliorer le confort des spectateurs et des parieurs sur ses hippodromes, France Galop étend le déploiement de ses écrans géants sur sept dates en 2015 : Auteuil, le vendredi 3 avril 2015, mais aussi Longchamp, les 30 mai, 4 juillet et 19 septembre, ainsi que Maisons-Laffitte, le 31 octobre. Au total, ce sont 71 journées de courses qui bénéficient d'écrans géants en 2015 sur les hippodromes de France Galop."

Source : Jour de Galop, 4 avril 2015.


Comme on le voit, c'est un premier pas, mais encore dérisoire face à la nécessité d'améliorer d'urgence le confort du turfiste sur les hippodromes, et pas seulement sur les "hippodromes de France Galop".

71 JOURNÉES DE COURSES
BÉNÉFICIENT D’ÉCRANS
GÉANTS EN 2015
Afin d’améliorer le confort des spectateurs et des parieurs
sur ses hippodromes, France Galop étend le déploiement de
ses écrans géants sur sept dates en 2015 : Auteuil, le vendredi
3 avril 2015, mais aussi Longchamp, les 30 mai, 4 juillet
et 19 septembre, ainsi que Maisons-Laffitte, le 31
octobre. Au total, ce sont 71 journées de courses qui bénéficient
d’écrans géants en 2015 sur les hippodromes de
France Galop.
Jour de Galop
4 avril 2015

 

71 JOURNÉES DE COURSES
BÉNÉFICIENT D’ÉCRANS
GÉANTS EN 2015
Afin d’améliorer le confort des spectateurs et des parieurs
sur ses hippodromes, France Galop étend le déploiement de
ses écrans géants sur sept dates en 2015 : Auteuil, le vendredi
3 avril 2015, mais aussi Longchamp, les 30 mai, 4 juillet
et 19 septembre, ainsi que Maisons-Laffitte, le 31
octobre. Au total, ce sont 71 journées de courses qui bénéficient
d’écrans géants en 2015 sur les hippodromes de
France Galop.
Jour de Galop
4 avril 2015

 

71 JOURNÉES DE COURSES
BÉNÉFICIENT D’ÉCRANS
GÉANTS EN 2015
Afin d’améliorer le confort des spectateurs et des parieurs
sur ses hippodromes, France Galop étend le déploiement de
ses écrans géants sur sept dates en 2015 : Auteuil, le vendredi
3 avril 2015, mais aussi Longchamp, les 30 mai, 4 juillet
et 19 septembre, ainsi que Maisons-Laffitte, le 31
octobre. Au total, ce sont 71 journées de courses qui bénéficient
d’écrans géants en 2015 sur les hippodromes de
France Galop.
Jour de Galop
4 avril 2015

 

71 JOURNÉES DE COURSES
BÉNÉFICIENT D’ÉCRANS
GÉANTS EN 2015
Afin d’améliorer le confort des spectateurs et des parieurs
sur ses hippodromes, France Galop étend le déploiement de
ses écrans géants sur sept dates en 2015 : Auteuil, le vendredi
3 avril 2015, mais aussi Longchamp, les 30 mai, 4 juillet
et 19 septembre, ainsi que Maisons-Laffitte, le 31
octobre. Au total, ce sont 71 journées de courses qui bénéficient
d’écrans géants en 2015 sur les hippodromes de
France Galop.
Jour de Galop
4 avril 2015

Compte rendu de l'AG

11/05/2015

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION NATIONALE DES TURFISTES.

 

L’Association Nationale des Turfistes, créée en 1996 par Eric Hintermann, s’est réunie en Assemblée Générale le 19 avril 2015 à 9 h à la Brasserie « L’Européen », à Paris. Le Président a remercié les membres du Bureau et les adhérents qui étaient présents, ainsi que ceux qui ne pouvaient pas venir. Le secrétaire général a transmis les salutations de Mme Jeanneney, l'épouse de Pierre Jeanneney, notre trésorier, qui nous a quittés l'année dernière, et à qui nous avons rendu hommage dans notre numéro précédent.

 

 

I   RAPPORT MORAL PRÉSENTÉ PAR LE PRÉSIDENT

 

            Le Président rappelle sur quelles bases fonctionne l’ANT : indépendance totale vis-à-vis des autorités hippiques et du PMU, et bénévolat des membres du Bureau. Il rend compte des activités du Bureau de l’ANT. Il y a d'abord les rendez-vous avec les dirigeants des courses et du PMU, c'est-à-dire, pour ces derniers mois : M. Bélinguier, président de France Galop ; M. Giraudat, directeur du marketing et de la communication de France Galop ; M. Hürstel, président du PMU ; M. Callegari, directeur par intérim du marketing et de la communication du PMU. Il y a aussi les Lettres aux adhérents (deux parutions par an), les articles et les prises de position parus dans Paris-Turf et dans Le Veinard, les réponses aux courriers des adhérents ou des simples turfistes, et les parrainages d’une course à Vincennes l’hiver, lors de la journée des turfistes, avec la tenue d’un stand dans le grand hall tout au long de l’après-midi, et d’une course à Enghien l’été.

Enfin, le Président rappelle que les adhérents peuvent joindre les membres du Bureau par l’intermédiaire du site internet de l’association : www.associationturfistes.fr.

Le rapport moral est adopté.

 

 

II   RAPPORT FINANCIER PRÉSENTÉ PAR LE VICE-PRÉSIDENT

 

            M. Popiacki, vice-président, a tenu à nous transmettre, malgré son absence forcée, les informations nécessaires. Les comptes de l’ANT sont à l'équilibre. C’est le fruit d’une gestion rigoureuse et de l’aide bénévole des membres du Bureau. Mais les dépenses augmentent, en particulier celles qui sont liées à l'hébergement du site internet et celles qui concernent les frais d'envoi de la Lettre aux adhérents.                    

            Le rapport financier est adopté.

 

 

III   RENOUVELLEMENT DU BUREAU NATIONAL

 

L’Assemblée Générale a élu son Bureau National qui est ainsi composé :

                                            Président :                  ERIC HINTERMANN

                                            Vice-Président :         MAX POPIACKI

                                            Secrétaire général:     ERIC BLAISSE

                                            Trésorier:                   BERNARD BAROUCH        

                Membres : ROLAND FAVRE, JULIEN FONSEQUE, ANGE GALION, ALAIN GENDREAU, PIERRE LACROUTS, MICHEL LEMOSOF.

 

JEAN BERGDOLL et JOYEUX sont membres d’honneur.

 

 

IV   LES COTISATIONS

 

            Elles sont fixées comme suit, au choix de l’adhérent :

    5 euros (courrier transmis par l’internet uniquement)

    15 euros

    30 euros

    40 euros ou plus.

 

 

V   SUJETS DÉBATTUS, MOTIONS ADOPTÉES

 

 

Les prélèvements

 

Pour compenser la médiocrité de ses résultats, le PMU a diminué le taux de retour au parieur au jeu simple (qui est le jeu de base des turfistes) en 2014. L'ANT demande le retour à la situation antérieure, telle qu’elle avait été obtenue sous le gouvernement Jospin. Le prélèvement ne devrait pas dépasser 15% au maximum. »

 

Le quinté+

 

            Dans le cadre de l'évolution du quinté+ qui est actuellement à l'étude, l'ANT souhaite une simplification de ce type de pari, rappelle son opposition au principe de la tirelire, et demande à être associée à la réforme de ce jeu.

           

Les hippodromes

 

 L'ANT demande que tout ce qui concerne les hippodromes fasse l'objet d'une réflexion de vaste envergure, aboutissant à des décisions dont certaines semblent d'ores et déjà incontournables, alors qu'elles sont sans cesse éludées.

1   L'accès aux hippodromes doit être la première préoccupation à laquelle il faut répondre, en mettant en place un service de navettes régulier et performant.

2   Des écrans géants doivent être installés lors de toutes les réunions « premium ». Sur les grands hippodromes, ils doivent être à demeure.

3   Le rond de présentation doit être mis en valeur, au service des turfistes présents sur l'hippodrome, alors qu'actuellement la présentation des chevaux y est très souvent bâclée.

4   Le personnel des guichets ne doit pas disparaître. Si l'on peut comprendre qu'il faille rationaliser l'organisation des prises de paris, ce serait en revanche une erreur considérable que de supprimer la présence humaine aux guichets, les turfistes souhaitant dans leur très grande majorité continuer à profiter de ce contact vivant que les machines ne remplaceront jamais avantageusement.

5   La wi-fi doit être généralisée. C’est important pour les nouveaux turfistes qui ne sont pas familiarisés avec les différents paris hippiques.

6  Concernant le « Nouveau Longchamp », l'ANT s'inquiète des sommes faramineuses que l'on s'apprête à dépenser pour un projet qui présente des inconvénients rédhibitoires : destruction des deux tribunes pour les remplacer par une seule, plus petite, et ne donnant plus vue sur l'arrivée au deuxième poteau ; destruction du rond de présentation actuel (l'un des plus beaux du monde) ; absence d'écran géant à demeure ; absence d'éclairage pour l'organisation de nocturnes ; absence de P.S.F. pour accroître le nombre de réunions et mieux rentabiliser les investissements ; etc.

 

Les enquêtes

 

L'ANT demande qu'un gros effort d'information du public (celui des hippodromes et celui d'Equidia) en temps réel soit fait pour faire connaître et comprendre le résultat des enquêtes. En particulier, il est demandé que les films soient proposés au public sous les différents angles dont disposent les commissaires, et qu'on explique beaucoup plus clairement que cela ne se passe actuellement les problèmes d'allures au trot.

 

Les variations de cotes

 

De nombreux turfistes se plaignent des variations de cotes, sur Equidia, entre le moment du départ de la course et celui qui suit l'arrivée. L'ANT demande donc que, lorsque de telles variations sont constatées, des explications officielles soient données de ces variations avant la fin de la réunion.

 

La visibilité des courses

 

            Dans le contexte de la crise sans précédent que traversent les courses, l'ANT demande que l'on renforce la visibilité des courses :

            1   d'abord par une présence beaucoup plus forte sur les chaînes généralistes ;

            2   ensuite par une présence plus forte sur l'internet, sur les réseaux sociaux, sur les plates-formes de vidéos : par exemple, les vidéos des grands prix passés, ou celles des épreuves préparatoires aux grands prix à venir, devraient être disponibles beaucoup plus facilement pour le public des néophytes comme pour celui des spécialistes.

 

La publicité du PMU

 

            L'ANT s'élève contre la dérive de la politique commerciale du PMU de ces dernières années, tant au niveau de la promotion, très coûteuse et très dangereuse au demeurant, des paris sportifs (aux dépens de la promotion des paris hippiques) qu'au niveau de la qualité parfois douteuse de certaines campagnes publicitaires. Dans un cas comme dans l'autre, le PMU doit se recentrer sur l'hippisme,  c’est-à-dire le cheval, les courses, les jockeys, les drivers, les entraîneurs et les turfistes.

 

La séance a été levée à midi.

 

Eric HINTERMANN, Président de l’Association Nationale des Turfistes.

AG ce dimanche 19 avril

18/04/2015

Du nouveau pour la journée des parieurs à Longchamp

30/03/2015

L'extension de la gratuité, un grand succès pour l'ANT, 4 mars 2015

04/03/2015

En effet, on peut lire dans Paris-Turf daté du 4 mars 2015 :

 "Nouveauté importante en cette rentrée parisienne : la Carte PMU permet désormais d'avoir accès aux hippodromes de galop gratuitement tous les jours du lundi au dimanche (sauf Prix de Diane et Prix de l'Arc de Triomphe)."

C'est un succès considérable pour notre association. Enfin les turfistes les plus fidèles des champs de courses parisiens seront récompensés de leur fidélité au lieu de se sentir méprisés !

 

La Lettre 43 est parue, mars 2015

02/03/2015

Pour la lire, adhérez à notre association, nous vous l'adresserons immédiatement (voir l'onglet "Adhérer").

Vos suggestions pour la journée des parieurs à Longchamp le 13 septembre 2015

17/02/2015

Les adhérents de l'ANT sont invités à transmettre leurs suggestions pour que cette journée comble leurs voeux. Ecrivez-nous à associationturfistes@yahoo.fr avant le 10 mai, jour des Poules d'Essai à Longchamp, une synthèse sera faite à cette date.

L'ANT a d'ores et déjà demandé que France Galop fasse un geste en faveur de la gratuité de l'entrée, à la fois à l'occasion de cette journée (entrée gratuite pour tous ceux qui en font la demande) et tout au long de l'année à destination en particulier des habitués des réunions de semaine (entrée gratuite le week-end aussi grâce à la carte PMU).

L'ANT bientôt sur Canal+ ? janvier 2015

18/01/2015

Nous ne manquerons pas de vous signaler dès que nous le saurons quand ce reportage en cours sur les courses hippiques sera diffusé.